• Rosanne Mielle Delaunay

La solitude autrement avec Krisnamurti

Dernière mise à jour : mai 24


De nos jours, nous sommes constamment surstimulés, que ce soit à travers les différents médias, par les informations, les images, les messages qu’ils véhiculent, mais aussi par le rythme de nos vies, le boulot, les gens que nous rencontrons, les activités que nous faisons. Tout, autour de nous, est information, surstimulation. Ce mode de vie est directement lié à la société dans laquelle nous vivons : une société de surconsommation. Cette surstimulation nous invite à être dans une surproductivité. Remplir, remplir, remplir sans faire face au vide.

Même lorsque nous sommes malades, il faut vite se remettre sur pied, on ne se laisse pas le temps ; on doit vite se remettre d'un deuil, vite se remettre de toutes les choses qui nous arrivent et être efficaces. Même nos terres ne sont plus laissées en jachère. Ce mode de vie, cette absence de vide, crée une forte augmentation de stress dans la population. Combien de personnes connaissez-vous sujettes au stress et aux angoisses ? Le stress est lui-même à l’origine d’un certain nombre de problèmes de santé graves, comme les maladies cardiovasculaires, les problèmes digestifs, etc.


Et si l'on apprenait à ralentir, à trouver du temps pour soi, pour juste ne rien faire ?

Dans cette vidéo de Krishnamurti, vous allez pouvoir trouver 20 minutes de réflexions philosophiques au sujet de cette solitude que nous tentons tous de mettre à distance. Et je vous invite grandement à l’écouter.



Mais finalement, pourquoi voulons-nous la mettre à distance ?


Nous avons pourtant tellement à apprendre d’elle : pour ne plus en avoir peur, pour pouvoir pleinement nous sentir bien dans notre peau, en conscience, en présence au monde. Et si, derrière elle, il y avait encore plus de possibilités pour nous.

J’ai moi-même été prise dans ce tourment, adoré passer du temps seule, pourtant sans jamais arriver à me retrouver sans rien faire ; j’étais toujours occupée. Alors, suis-je vraiment seule ?


Quand prenons-nous le temps de ne rien faire et de nous penser ? De nous rêver ?

Si toutefois vous avez besoin d’aide pour appréhender cette question existentielle qu’est la solitude, alors je serai ravie de vous accompagner en cabinet et par le biais de l’hypnose, cela afin que vous puissiez lui donner du sens, vous rencontrer et vous apprécier vous-même. Vous pouvez me contacter pour plus d’informations ou bien pour prendre rendez-vous dans mon cabinet d'hypnothérapeute à Montpellier.

5 vues0 commentaire