Hypnose Montpellier

La méthode RITMO

Retraitement de l'information traumatique par les mouvements oculaires

Qu'est-ce que c'est ?

La méthode RITMO (Retraitement de l'information traumatique par les mouvements oculaires) est inspirée de L'EMDR (Eye movement desensitization and reprocessing). C'est une méthode d'hypnothérapie particulièrement utilisée auprès d'un public atteint d’un syndrome de stress post-traumatique.

 

Les personnes traumatisées vivent des angoisses, revivent l'événement traumatique par des flashs, des cauchemars, des images intrusives, ont des conduites d'évitement, des problèmes de concentration et de mémoire, un sommeil perturbé, une difficulté à gérer leurs émotions, etc.

Cela se produit parce que, lors de l'événement, la charge émotionnelle est tellement forte que le cerveau n'est pas en capacité de traiter « normalement » l'information. La partie du cerveau siège des émotions reste hypersensible et donc en hypervigilance constante.

 

Cette même méthode est également efficace en hypnothérapie avec des personnes qui ont des peurs, des comportements compulsifs, des problèmes d'estime ou de confiance en soi, des blocages émotionnels.

Certains événements ont pu être marquants et ont imprégné notre esprit de toutes ces peurs, ces difficultés, ces blocages, entraînant une « cognition » (schéma de pensée) spécifique et parasite.

 

C'est une méthode de thérapie qui se situe à la frontière entre l'hypnose et l'EMDR.

Comment ça fonctionne ?

Cette technique est à base de stimulations visuelles, auditives ou corporelles. Elle se traduit par des claquements de doigts à côté des oreilles, des tapotements sur les genoux ou les épaules, de manière alternative.

 

Lors de l'hypnothérapie, on invite la personne à identifier la cognition (la pensée) négative que l'événement est venu créer, ainsi que l'émotion associée. Suite à cela, on amène la personne à se connecter à un espace de sécurité qui va l'accompagner tout le long du processus.

 

Il y a plusieurs temps qui vont permettre au cerveau tout d’abord de digérer l'émotion et de l'apaiser, puis d'adopter une nouvelle perception de l'événement. Une distance se crée entre l'événement et l'émotion, permettant ainsi au cerveau de traiter l'information pour pouvoir la dépasser et l'intégrer.

 

De nouvelles cognitions (pensées) vont alors émerger et un nouveau regard pourra être déposé sur soi.

 

C'est une technique de thérapie qui fait appel à nos capacités d'autorégulation et à notre inconscient.