• Rosanne Mielle Delaunay

J'ai mal à mon estime - Ou comment gagner en estime de soi (part I)


Partie I : L'estime de soi


Vous avez des difficultés à poser aux autres vos limites, vous voulez être parfait.e et faites en sorte de toujours bien tout faire, vous pensez que les autres sont meilleurs que vous et vous vous dévalorisez. Vous arrondissez les angles pour ne pas énerver, braquer, vexer ou blesser votre entourage. Vous avez peur de ne pas être à la hauteur, peur de ne pas être assez bien, peur de ne pas être intéressant.e. Vous faites passer les besoins des autres avant les vôtres, vous vous excusez tout le temps et êtes sensible à la critique. Vous avez des difficultés à exprimer vos émotions et portez une colère qui peut être ravivée lorsque quelqu'un ne vous prend pas en considération.

Ça vous parle ? Bingo, je peux vous annoncer que vous souffrez d'une mauvaise estime de vous.

Ça vous parle en partie ? C'est normal, il y a différents niveaux d'estime de soi.

Je vous rassure, cela n'a rien de dramatique, à part lorsque vous le vivez. Ça n'est pas une maladie, vous pouvez vous en sortir, vous pouvez aller mieux et c'est ce que je vais tenter de vous expliquer aujourd'hui.



Solutions gagner estime

Tout d'abord, l'estime de soi est à différencier de la confiance en soi, deux termes très souvent confondus. Aujourd'hui, je vous dis tout pour mieux appréhender cette difficulté.

La confiance en soi est le sentiment de se sentir CAPABLE. Capable de réaliser une tâche physique, cognitive, émotionnelle. La confiance en soi vient avec l'EXPÉRIENCE et est très spécifique.


Il n'y a pas « d'option confiance en soi » innée dès la naissance et lorsqu'on a confiance en soi, ce n'est pas ad vitam aeternam.


Il est tout à fait naturel de commencer une activité et de ne pas avoir confiance en soi ; celle-ci se développera avec la pratique. Nous aurons confiance en notre capacité de faire telle activité physique, à aller parler à un inconnu et à force d'avoir confiance en nous dans un certain « type » de situations, nous développons une confiance en nous dans certains domaines et ainsi de suite.


C'est un sujet intéressant que je n'aborderai pas aujourd'hui.

Pour l'estime de soi, c'est différent. L'estime de soi, c'est se sentir VALABLE. C'est la valeur que l'on s'attribue à soi-même, globalement, c'est l'amour que l'on se porte. Similaire à la confiance en soi, elle s'acquiert aussi par l'expérience.

Quelles sont les caractéristiques d'une mauvaise estime de soi ?

  • Le sentiment de ne pas être à la hauteur, de ne pas être intéressant ;

  • De hautes exigences vis-à-vis de soi ;

  • Une difficulté à exprimer ses émotions (refoulement), qui peut entraîner de la colère, de l'anxiété, de la tristesse, etc. ;

  • De la difficulté à poser ses limites et à dire non : tendance à subir certaines situations, à prendre sur son dos ;

  • Une tendance à arrondir les angles, à ne pas vouloir faire de vagues ;

  • Un sentiment de responsabilité et de culpabilisation pour chaque situation (on s'excuse pour tout et en permanence) ;

  • De l’autodévalorisation, un jugement extrêmement dur de soi (« je suis une merde », « je ne vaux rien », « t'es incapable ») et une difficulté à accepter les compliments;

  • Cela peut entraîner des conduites automaltraitantes, à risque ;

  • Le besoin d'être constamment rassuré par l'autre, une sensibilité à la critique ;

  • On fait passer les besoins des autres avant les siens ;

  • La peur de perdre l'amour de l'autre en osant exister ;

  • La dépendance au regard de l'autre et la peur de celui-ci en même temps ;

  • Beaucoup de comparaisons.

Alors, comment se crée une mauvaise estime de soi ?



Gagner en estime

La création de l'estime de soi débute déjà dans notre enfance, à travers le regard que nous porte notre entourage (parents, famille, professeurs, amis, etc.) et aussi le discours entretenu à notre propos.

  • La valorisation ou la dévalorisation est un facteur conditionnant. On a dit à certains qu'ils étaient « nuls », « bêtes », « incapables », ils ont vécu des maltraitances, des humiliations à répétition.

Attention, il n'y a pas besoin d'avoir été dévalorisé pour avoir une mauvaise estime de soi.


À l'inverse, une trop grande valorisation d'un enfant sans qu'il n'ait rien eu à faire ni à prouver peut aussi entraîner une mauvaise estime de soi, le sentiment de ne pas mériter, le sentiment d'imposture. Tout comme une surprotection des parents empêche l'enfant de faire ses preuves (à lui-même).

Rassurez-vous, pas besoin d'avoir des monstres pour parents pour avoir une mauvaise estime de soi. D’autres cas de figure sont fréquents :

  • Un parent, un frère ou une sœur en besoin d'attention. Il arrive également, dans de nombreuses familles, qu'un frère ou une sœur ait un problème de santé ou un problème psychique qui demande une attention particulière. Cela peut être également le cas avec un parent en difficulté (maladie, problèmes psychiques, addictions, etc.). Il y a aussi des enfants qui ont des frères et sœurs qui mènent la dure vie à leurs parents. Arrive alors le moment où l'enfant choisit de ne pas rajouter de travail au parent et cherche à tout prix à ne pas faire de vagues pour éviter des problèmes avec le.s parent.s.

L'enfant se replie sur lui, se fait petit, ne demande rien tout en répondant au besoin de la famille.


On retrouve aussi les enfants qui ont vécu avec une forte exigence de la part des parents.


Alix rentre de l'école avec une bonne note, et comme à chaque fois, il entend ses parents lui dire « tu peux mieux faire, c'est un 14, mais c'est pas un 18 ».

Cette exigence peut être plus ou moins explicite.

  • Des évènements marquants peuvent construire cela : toujours dans le cadre de maltraitances, de traumatismes, d'abus.

  • L'absence d'un parent peut être vécue comme un rejet, un abandon, etc.

Il y a une multitude de facteurs qui créent une mauvaise estime de soi, je vous en ai détaillés un certain nombre.


Vous êtes toujours là ? Ça vous parle toujours ? Bon ! Maintenant, comment on en sort ?

Tout n'est pas perdu. Comme je l'ai dit plus haut, l'estime de soi se crée par l'expérience. Alors oui, vous avez passé un certain nombre d'années à pratiquer la mauvaise estime de vous-même, mais aujourd'hui, vous pouvez en sortir par la RÉÉDUCATION à l'estime de soi.

Pour cela, je vous invite à découvrir l'intégralité des outils mon deuxième article juste ici.

Outils estime de soi




44 vues0 commentaire